Résumé Benjamins plateau St-Orens 02/12

Ce premier plateau de championnat pour les benjamins de l’entente Toulouse-Colomiers (TOU-CO tape tape tape…) restera dans les mémoires des joueurs, au moins jusqu’à demain matin.
D’abord parce qu’ils se souviendront amèrement du premier match lors duquel il y a eu à peu près 57 minutes de pénalités contre eux, et zéro à leurs adversaires. Bon j’exagère, feuille de match à l’appui, il y a eu 10 minutes, contre rien en face, alors que de l’avis objectif (j’vous jure) de tous les spectateurs (même de Tarbes, c’est dire), on s’est (un peu, doux euphémisme) fait enfler par les zèbres sur cette partie!
Le score, 7-1 pour Tarbes malgré l’omniprésence de Maxime dans les buts, paraît anecdotique tant la frustration de jouer à 3 voire 2 contre 4 était grande. Malgré tout ça, et l’hypoglycémie généralisée de l’équipe (à midi faut dire…) nos joueurs ont montré de belles choses et ont prouvé que la mayonnaise Columéro-Toulousaine pouvait être de bonne qualité!

Les soucis de plateaux repas disparus résolus, et nos joueurs rassasiés, le deuxième match pouvait commencer, à 15h contre nos hôtes Saint-Orennais et leurs tans redoutées flèches à roulettes…
C’est avec Nicolas dans les buts que nos troupes, dirigés par un Pierre tacticien se retrouvaient devant au score après deux minutes de jeu.
La partie restée serrée jusqu’à la 9ième minute, où St-Orens a rapidement porté le score de 3-3 à 8-3 (maudite 13ième minute). Un petit but des Toucos avant la pause remettait du baume au coeur de tout le monde! 8-4, contre St-O, putaing cong, c’est pas tous les jours!
La deuxième mi-temps commence plutôt mal : 9-4 après 18 minutes. Mais plein de ressources, les Toucos marquent par trois fois à la 22ième minute, tandis que Nicolas s’évertue à ne rien laisser rentrer, et ils reviennent à 9-7!
10-7, 10-8, puis finalement 12-8, victoire de Saint-Orens. Mais qu’elle est belle cette défaite : du jeu, de l’envie, de l’engagement de tout le monde. Nos benjamins ont largement mérité l’ovation de la rangée de spectateur scotchée derrière le filet de protection!

Merci à Maxime et Nicolas, merci aux trois lignes, merci à Pierre et Christian sur le banc, merci à notre guérisseuse, merci aux spectateurs qui ont bravé le froid sibérien de la salle non chauffée, et on se retrouve dès que possible pour préparer la suite qui arrivera en février…

Depuis le banc à côté de M. Patate,
Yann