Les Hocklines repartent pour l’Elite !

N1_montee_eliteSamedi soir, les Hocklines se sont imposés en prolongation dans le match de barrage qui les opposait à Caen. La victoire signe un retour dans l’Elite du roller-hockey pour le vice-champion de France N1.
Au soir de la défaite en finale du championnat N1, les acclamations d’une salle de la Ramée surbondée avaient bien du mal à faire naître sur le visage des Hocklines autre chose qu’une singulière déception. Le titre envolé (au profit d’Aubagne), toute l’équipe n’avait alors qu’une semaine pour se remobiliser : trouver le courage de monter à Caen, affronter sur son terrain une équipe évoluant en Elite depuis cinq saisons, dans un unique match de barrage.
« Nous n’avons clairement rien à perdre, contrairement à Caen » lançait alors le capitaine toulousain, Kevin Bonnegarde. L’entraîneur-joueur John Ostré lui emboîte le pas et les Hocklines débarquent sur le sol normand avec une même idée : « Ce n’était pas à nous d’avoir peur. Nous voulions pousser le plus possible pour les forcer à douter, à se sentir en danger ».
Message reçu. Alors que Toulouse ouvre le score, Caen bafouille son hockey, et « offre » même un deuxième but aux Hocklines sur une erreur de repli défensif. Toulouse enfonce le clou grâce à Tanguy Skelding : à 3-0, les Hocklines se voient déjà en Elite. Mais trop vite. Caen remontera petit à petit au score jusqu’à passer devant à une dizaine de minutes du terme. « Il fallait ne pas lâcher, égaliser et ensuite verrouiller la défense pour les emmener en prolongation » résume John Ostré.

L’Elite et le mondial en 2014
Le tournant du match aura lieu quelques 6 minutes après le début de la mort subite : solidement arrimé à sa cage depuis le début de la partie, le gardien Raphael Vincent repousse d’une belle parade une attaque à deux contre un des Caennais qui ne s’en remettront pas. Comme un symbole, John Ostré récupère et frappe de loin un palet qui sera maladroitement détourné par un défenseur dans les buts d’adversaires fébriles. Cette victoire sur le fil propulse directement les Hocklines dans l’Elite du roller-hockey.
Dès septembre, Toulouse renouera avec le haut-niveau français, deux ans après sa relégation en Nationale 1. Une future saison dont le point d’orgue est déjà connu : l’organisation à Toulouse même du mondial de roller-hockey, défilé des plus grandes équipes internationales, en juillet 2014.

Les photos du match by Wiwi Ovsbarrage élite à Caen