Archives de catégorie : Mondial 2014

A Toulouse, on soutient les Bleu(e)s…

© MaxPPP
© MaxPPP

Vous en avez marre du foot et de ses sambas brésiliennes ? Pas de problème. A Toulouse, les championnats du monde se jouent en roller hockey jusqu’à la mi-juillet. Une discipline où les Français visent le podium. Le roller hockey pour les nuls (et les autres), c’est par ici.

 

Le roller hockey, c’est quoi donc ?

Grosso modo, le roller hockey, c’est comme le hockey sur glace mais sur des roulettes (en ligne). Le but du jeu c’est de coller le palet dans les cages adverses. Les deux équipes sont composées de 5 joueurs sérieusement harnachés. Parmi eux, un gardien de but dont la silhouette, une fois l’équipement enfilé peut dissuader d’aller lui chatouiller les narines. Si vous commettez des fautes, pas de cartons jaune ou rouge, vous allez en prison (vous sortez du terrain) pour une durée donnée (de 2 à 10 minutes) et vos petits copains jouent sans vous.

Bon, quand même quelques différences avec le hockey sur glace. Le roller hochey se joue sur du Stilmat, une surface dure et lisse (qui n’est pas de la glace évidemment). Le hors jeu n’existe pas et il est interdit de charger l’adversaire. Et il n’est pas question de mettre un roller ou un bout de crosse dans la zone du gardien adverse, c’est formellement interdit.

A savoir pour briller en société

La discipline est née dans les année 40 mais avec l’avènement des rollers inline (finis nos bons vieux patins à roulettes d’antan), la discipline a aligné ses roues sur une ligne dans les années 80. Très développé en Amérique du Nord et en république tchèque, le roller hockey n’a débarqué en France qu’en 1992, date du premier tournoi. Les premiers championnats nationaux ont eu lieu en 1995.

Aujourd’hui, le roller hockey en France c’est 14 000 licenciés qui pratiquent le principal sport de la fédération française de roller sport. Une fédération qui regroupe 7 disciplines, 55 000 licenciés et 780 clubs.

Où aller voir le gratin de la discipline ?

Pas la peine de partir à l’autre bout de la planète, jusqu’au 13 juillet, les championnats du monde ont lieu à Toulouse, au palais des sports. 15 000 spectateurs sont attendus pour voir les 70 équipes féminines et masculines s’affronter. Un milliers de joueurs vont chausser les patins… non les rollers.
Le 6 juillet, finale dame et le 13 finale messieurs (le même jour qu’une autre finale qui se déroulera au Brésil). Les Françaises et Français espèrent bien monter sur le podium. Allez les Bleus !

 

Par Véronique Haudebourg

Les Hocklines recrutent !

recrutementDe retour en Elite, les Hocklines souhaitent se renforcer et affirmer leurs ambitions.
Joueur ou gardien, rejoignez une équipe et une ville où il fait bon vivre.
Vous aurez aussi le privilège de vivre les Championnats du Monde de Roller Hockey 2014 de l’intérieur, Toulouse accueillant l’événement en juillet.
Pour tout renseignement, contactez J.Ostré (j.ostre.31@gmail.com) ou PH.Dumas (pierre-henri_dumas@hotmail.fr 0626619623)

Les Hocklines repartent pour l’Elite !

N1_montee_eliteSamedi soir, les Hocklines se sont imposés en prolongation dans le match de barrage qui les opposait à Caen. La victoire signe un retour dans l’Elite du roller-hockey pour le vice-champion de France N1.
Au soir de la défaite en finale du championnat N1, les acclamations d’une salle de la Ramée surbondée avaient bien du mal à faire naître sur le visage des Hocklines autre chose qu’une singulière déception. Le titre envolé (au profit d’Aubagne), toute l’équipe n’avait alors qu’une semaine pour se remobiliser : trouver le courage de monter à Caen, affronter sur son terrain une équipe évoluant en Elite depuis cinq saisons, dans un unique match de barrage.
« Nous n’avons clairement rien à perdre, contrairement à Caen » lançait alors le capitaine toulousain, Kevin Bonnegarde. L’entraîneur-joueur John Ostré lui emboîte le pas et les Hocklines débarquent sur le sol normand avec une même idée : « Ce n’était pas à nous d’avoir peur. Nous voulions pousser le plus possible pour les forcer à douter, à se sentir en danger ».
Message reçu. Alors que Toulouse ouvre le score, Caen bafouille son hockey, et « offre » même un deuxième but aux Hocklines sur une erreur de repli défensif. Toulouse enfonce le clou grâce à Tanguy Skelding : à 3-0, les Hocklines se voient déjà en Elite. Mais trop vite. Caen remontera petit à petit au score jusqu’à passer devant à une dizaine de minutes du terme. « Il fallait ne pas lâcher, égaliser et ensuite verrouiller la défense pour les emmener en prolongation » résume John Ostré.

L’Elite et le mondial en 2014
Le tournant du match aura lieu quelques 6 minutes après le début de la mort subite : solidement arrimé à sa cage depuis le début de la partie, le gardien Raphael Vincent repousse d’une belle parade une attaque à deux contre un des Caennais qui ne s’en remettront pas. Comme un symbole, John Ostré récupère et frappe de loin un palet qui sera maladroitement détourné par un défenseur dans les buts d’adversaires fébriles. Cette victoire sur le fil propulse directement les Hocklines dans l’Elite du roller-hockey.
Dès septembre, Toulouse renouera avec le haut-niveau français, deux ans après sa relégation en Nationale 1. Une future saison dont le point d’orgue est déjà connu : l’organisation à Toulouse même du mondial de roller-hockey, défilé des plus grandes équipes internationales, en juillet 2014.

Les photos du match by Wiwi Ovsbarrage élite à Caen

Toulouse 2014 – le rêve de toute une région devient réalité

La décision est tombée ce week-end. Les Championnats du Monde de Roller-Hockey 2014 auront lieu à Toulouse.
Les équipes sont ravies et prêtes à retrousser les manches des maillots de hockey pour offrir une belle fête à tous les visiteurs et compétiteurs.
Alors imaginez le sol tout bleu, les balustrades bien droites, les cages impeccablement alignées et choisissez votre place !

Résumé du week-end 16/17 Février

Il était écrit que le week-end des 16 et 17 février serait un week-end de fête pour les hocklines… et même si les joueurs de Seynod y ont mis du leur pour gâcher la soirée de samedi, les choses se sont plutôt bien déroulées : de nombreux joueurs ont pu goûter, ou re-goûter aux joies d’un match en musique, notre présidente est revenue avec une très bonne nouvelle, puisque c’est maintenant officiel, Toulouse organisera les Mondiaux de roller hockey en 2014, Trévor Brennan a prouvé qu’il n’avait pas besoin de patins pour être plus grand que les arbitres (cf photo sur le facebook du club), les PomPoms girls de l’N7 nous ont gratifiés d’une chorégraphie aux couleurs du club, et la N2 renforcée par quelque guests stars a offert une belle résistance à l’équipe de N1!

Et les benjamins dans tout ça ? Ils ont respecté les consignes de leurs coachs : le premier match devait être difficile, les joueurs étaient prévenus: alors qu’ils avaient été « balayés » par Tarbes à Saint-Orens, ils devaient cette fois-ci resserrer les boulons faire quelques sacrifices et si les arbitres ne s’acharnaient pas contre eux, cette fois-ci, il en serait autrement.
Et effectivement, sous la main de fer de Christian, les TouCos ouvraient le score au milieu de la première mi-temps après une bataille acharnée. Rejoints au score juste avant la mi-temps, nos petits noirs restés concentrés (je l’ai déjà faite en live, et du coup, ça fait rechauffé ; et là encore, c’est moins bon.), et reprenaient les devants. Malgré quelques tentatives et un petit souci de chrono, le score n’évoluait plus jusqu’à la 30ième minute, où ces satanés tarbais nous rejoignaient une fois de plus. Maxime tenait bon dans les cages, et au final, un bon 2 à 2, qui montrait bien que le score du plateau de Saint-Orens n’était pas un bon reflet de la réalité!
Le repas était pris au soleil pour les uns, au frais mais en profitant du spectacle de la victoire de Saint-Orens sur Castel/Pamiers pour les autres. Et nos TouCos remettaient le couvert avec cette même équipe apaméo-castelginestoise, avec cette fois-ci Alex à la baguette, que Pierre avait dépêché pour le remplacer ne pouvant pas être présent, mais qui avait eu un petit problème d’allumage et n’avait pu assister au match du matin…
Dès la 11ème seconde (oui, j’ai dit seconde, et oui, le chrono marchait bien cette fois-ci) les vaillants noirs et rouges ouvraient le score : ouf, ça allait être plus facile, et tout le monde allait participer à la fête. Et ça continuait sur la même lancée, deux, trois puis quatre zéro (plus fort qu’en 98) dès 7’30 de jeu. Et même si CasPam réduisait le score à la mi-temps, nous étions plutôt confiant sur la suite de la rencontre. Aïe, nos adversaires de l’après-midi se réorganisaient, nos joueurs s’essoufflaient, et les blancs et bleus revenaient à 4-2 à la 20ième minute. Heureusement que leur gardien, moins à son avantage qu’à l’accoutumée tombait à la renverse entraînant le palet avec lui dans les buts, ce qui nous permettait de reprendre un peu le large au tableau d’affichage. Et ce n’est pas un troisième but encaissé qui allait changer la face de la rencontre : une victoire sur CasPam très importante, puisqu’avec désormais 10 points, nos valeureux TouCos sont assurés (sauf erreur grossière de la part de tous ceux qui ont essayé d’y comprendre quelque chose et de faire des calculs) de terminer à la troisième place synonyme de qualification pour les interligues des 30 et 31 mars, qui se dérouleront très probablement à Anglet.
Nous aborderons le prochain plateau, le 17 mars à Decazeville, l’esprit beaucoup plus tranquille pour affronter une dernière fois Saint-Orens et l’entente DRC Aveyron!
Notez ces deux dates sur vos agendas.
Tarbement,
Yann

L’impatience grandit chez les roller-hockeyeurs de Midi-Pyrénées

Le Mondial de Roller-Hockey 2014 aura lieu en France, c’est assuré.
Mais où ? En Rhône-Alpes ou … en Midi-Pyrénées ? L’un des dossiers restant en lice est celui présenté par la ligue de Roller Sports Midi-Pyrénées.

Il bénéficie du soutien de la Ville de Toulouse, du Conseil Général de la Haute-Garonne, du Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Et aussi, des joueurs et spectateurs des nombreux clubs de la région dont le rêve pourrait devenir réalité.

Côtoyer début juillet 2014 les meilleurs joueurs mondiaux de leur discipline favorite, c’est un spectacle qu’ils ne rateront pas. Quelle belle fête ce sera si notre dossier est finalement retenu !

Alors les organisateurs s’activent. Toulouse a déjà reçu bien des évènements sportifs internationaux, les équipes ont l’habitude. Mais celui-ci mettrait en valeur un sport tout neuf, le Roller-Hockey, qui n’attend qu’un évènement de cette nature pour décoller dans la région.