Archives de catégorie : N1

Article et information concernant la N1

Roller hockey. Nationale 1 (3ème journée). Toulouse l’emporte 8-2 face à La Chapelle

Les Hocklines confirment face à La Chapelle

Exemptés de deuxième journée, les Toulousains retrouvaient ce samedi 22 octobre leur antre de la Ramée pour la réception de La Chapelle. Solides défensivement comme à leur habitude, les Hocklines enchainent un deuxième rang en s’imposant 8-2 face à la formation de l’Erdre.

Hasard du calendrier, il aura fallu aux coéquipiers du capitaine Bonnegarde patienter trois semaines pour revenir aux affaires courantes. Et comme lors du match d’ouverture, c’est en avantage numérique que les Toulousains débloquent le panneau d’affichage grâce à Valere. Dans un premier acte se résumant à un duel de gardien, c’est finalement le portier visiteur, Alan Ludig, qui s’inclinait une deuxième foissur un but de Maxime Harrisson. Pur produit de la formation toulousaine, le benjamin de la bande signait ainsi de la plus belle des manières sa première avec l’équipe phare du club. Toujours très en vue devant ses barres, Roullier gardait sa cage inviolée à la pause pour un score de 2-0 en faveur des locaux.

Cueillis à froid au retour des vestiaires par Sebbak, les « rouge et noir » capitalisaient par la suite leur domination en infligeant un cinglant 3-0 n1-toulouse-vs-la-chapelle-8667aux Chapelains par l’intermédiaire de Gilardin, Valere puis Skelding. Menés 5-2 et privés de leur pièce maitresse Sébastien Fernandez-Curiel, les Mustangs cravachaient pour recoller au score, chose faite par Auger en milieu de deuxième période. Mais qu’à cela ne tienne, les Hocklines finissaient la partie en trombe en marquant trois nouveaux buts dans le money time par Skelding et Gilardin à deux reprises, l’avant haut garonnais inscrivant au passage un coup du chapeau pour une victoire finale 8-2.

Seule équipe invaincue de la poule A, Toulouse rejoint ainsi en tête du championnat Tarbes, Villeneuve la Garenne et Maisons Laffitte avec un match de moins disputé.

Ce samedi, les joueurs de la présidente Bonnegarde recevront les Artzak d’Anglet, champions l’an passé à l’échelon inférieur et à la recherche de leur première victoire de la saison dans une affiche qui s’annonce d’ores et déjà explosive.

Pour être complet, nous noterons en Nationale 2 la victoire en lever de rideau de la réserve des Hocklines face à La Teste de Buch, dans un match au scénario incroyable, les coéquipiers de Patrick Monnier ayant refait un retard de deux buts à la pause pour s’imposer 4-3 en prolongation grâce à Jaubert

Hocklines de Toulouse 8-2 Mustangs de La Chapelle (MT : 2-0)

Hocklines de Toulouse : Roullier et Veron (Gardien), Gillardin, Dumas, Pontin, Pouyssegur, Valere, Skelding, Lafage, Gueugnon, Bonnegarde et Harrisson. Jaubert et Fasilleau (Officiels)

Buts pour Toulouse : Gilardin (3), Skelding (2), Valere (2) et Harrisson

But pour La Chapelle : Sebbak et Auger

Mathieu Laforgue

Photo : Deuxième victoire de rang pour Lafage et les Hocklines (ZePrez, tous droits réservés)

Agenda : Samedi 29 octobre, Gymnase de la Ramée (Tournefeuille)     18h N2 : Toulouse/La Rochelle et 20h N1 : Toulouse/Anglet

Roller hockey. Nationale 1 (1ère journée). Toulouse s’impose 2-1 face à Villeneuve la Garenne

Braquage à la toulousaine

Pour l’ouverture de la saison en Nationale 1, les Hocklines recevaient les Fous du Bitume, pensionnaires de la ligue Elite l’an passé. Dans une partie de qualité au rythme élevé, les Toulousains ont à leur habitude fait preuve d’une énorme combattivité pour venir à bout de la formation francilienne sur le score étriqué de 2-1.

Dans un premier acte clairement dominé par les visiteurs, les « rouge et noir » ouvre le score contre le cours de jeu grâce à Tanguy Skelding, au rebond d’un lancer du capitaine Bonnegarde à la 10e minute. Repliés sur leur base arrière, les Toulousains fond le dos rond pendant de longues minutes mais sans craquer, et ce en grande partie à leur dernier rempart Benjamin Roullier, arrivé cet été de Ris Orangis. Face à une formation villénogarennoise composée essentiellement de jeunes talents en devenir, les locaux font parler leur expérience à la 18e minute en doublant la mise en avantage numérique par le même Skelding. Alors que Pierre Henri Dumas et ses acolytes se dirigent non sans mal vers les vestiaires, la défensive haut-garonnaise finit par céder, Thibault Lambert réduisant la marque à 2-1.

Infranchissable dernier rempart toulousainn1-toulouse-vs-villeneuve-8128

Au retour des oranges, le deuxième acte sera dans sa quasi-totalité à sens unique, Villeneuve faisant le siège de l’enclave de Rouiller. Mais bien heureusement pour les locataires de la Ramée, le cerbère toulousain allait accumuler les sauvetages, repoussant toutes les tentatives adverses, bien aidé par ses arrières à l’image de Paul Lafage, nouvel arrivant lui aussi dans le groupe mené par Franck Fasilleau. Aucun but ne sera marqué après la pause, et les partisans locaux n’auront aucun mal à élire leur héros du soir en la personne de Benjamin Roullier. Auteur de plus de quarante arrêts, le nouveau venu aura en effet en cinquante minutes mis le public dans sa poche.

La campagne 2016-17 commence donc de la meilleure des manières pour les Hocklines, ces derniers n’ayant pour autant pas changé leur fond de commerce durant la trêve estivale, à savoir un savant mélange de combattivité, expérience et solidarité. Exemptés de la deuxième journée, les Toulousains retrouveront leur antre le 22 octobre prochain pour la réception des Mustangs de La Chapelle.

On notera également en lever de rideau la large victoire 7-2 des réservistes en Nationale 2 face au voisin columérin.

Hocklines de Toulouse 2-1 Fous du Bitume Villeneuve la Garenne

Hocklines de Toulouse : Roullier et Veron (Gardien), Gillardin, Dumas, Pontin, Pouyssegur, Valere, Skelding, Lafage, Gueugnon, Bonnegarde et Jaubert. Fasilleau (Officiel)

Buts pour Toulouse : Skelding (2)

But pour Villeneuve la Garenne : Lambert

 

Mathieu Laforgue, photo ZePrez, tous droits réservés

Vu sur la Dépêche

ladepeche

N1 – Des nouvelles de notre action. 

Pour cette saison, le championnat est fini. Mais l’action continue et ne nous semble pas vaine.

Elle a pour but essentiel de faire bénéficier à TOUS d’une application strictement rigoureuse des règlements.

Mais aussi, elle a son sens par respect pour notre club, notre équipe, nos joueurs.

Comme nous l’avions indiqué dans nos précédents communiqués, nous faisons tout ce que nous sommes en droit de faire pour que le sportif retrouve ses droits. Nous avons saisi le tribunal administratif par le biais de notre avocat.

Il nous parait primordial que nos institutions appliquent le règlement en vigueur et que l’équité sportive soit respectée.

Lisez: Si le CNOSF trouve que nos instances sont très « Rock ‘n’ roll avec le règlement », notre club n’a pas envie de se faire « Bluzzer ». 

 Tout au long de la saison, l’équipe nous a encore fait vibrer lors de matchs intenses. Notamment contre Caen, Bordeaux, Tours , Vierzon. Matchs où le public avait encore répondu présent.

 Cette saison nous laisse à tous un goût d’une saison inachevée, mais le dossier n’est pas clos.

 Encore une fois, nous voulons remercier les Boyz pour le dévouement à leur équipe, à leur club et à leur sport.

Aussi,  merci à tous de votre soutien.

Le bureau des Hocklines

Les Hocklines repartent pour l’Elite !

N1_montee_eliteSamedi soir, les Hocklines se sont imposés en prolongation dans le match de barrage qui les opposait à Caen. La victoire signe un retour dans l’Elite du roller-hockey pour le vice-champion de France N1.
Au soir de la défaite en finale du championnat N1, les acclamations d’une salle de la Ramée surbondée avaient bien du mal à faire naître sur le visage des Hocklines autre chose qu’une singulière déception. Le titre envolé (au profit d’Aubagne), toute l’équipe n’avait alors qu’une semaine pour se remobiliser : trouver le courage de monter à Caen, affronter sur son terrain une équipe évoluant en Elite depuis cinq saisons, dans un unique match de barrage.
« Nous n’avons clairement rien à perdre, contrairement à Caen » lançait alors le capitaine toulousain, Kevin Bonnegarde. L’entraîneur-joueur John Ostré lui emboîte le pas et les Hocklines débarquent sur le sol normand avec une même idée : « Ce n’était pas à nous d’avoir peur. Nous voulions pousser le plus possible pour les forcer à douter, à se sentir en danger ».
Message reçu. Alors que Toulouse ouvre le score, Caen bafouille son hockey, et « offre » même un deuxième but aux Hocklines sur une erreur de repli défensif. Toulouse enfonce le clou grâce à Tanguy Skelding : à 3-0, les Hocklines se voient déjà en Elite. Mais trop vite. Caen remontera petit à petit au score jusqu’à passer devant à une dizaine de minutes du terme. « Il fallait ne pas lâcher, égaliser et ensuite verrouiller la défense pour les emmener en prolongation » résume John Ostré.

L’Elite et le mondial en 2014
Le tournant du match aura lieu quelques 6 minutes après le début de la mort subite : solidement arrimé à sa cage depuis le début de la partie, le gardien Raphael Vincent repousse d’une belle parade une attaque à deux contre un des Caennais qui ne s’en remettront pas. Comme un symbole, John Ostré récupère et frappe de loin un palet qui sera maladroitement détourné par un défenseur dans les buts d’adversaires fébriles. Cette victoire sur le fil propulse directement les Hocklines dans l’Elite du roller-hockey.
Dès septembre, Toulouse renouera avec le haut-niveau français, deux ans après sa relégation en Nationale 1. Une future saison dont le point d’orgue est déjà connu : l’organisation à Toulouse même du mondial de roller-hockey, défilé des plus grandes équipes internationales, en juillet 2014.

Les photos du match by Wiwi Ovsbarrage élite à Caen