L’éthique sportive


1/ CHARTE DU SPORTIF
2/ INTRODUCTION SUR LE ROLLER IN LINE HOCKEY ET LE CLUB
3/ ESPRIT D’EQUIPE
4/ REGLES DU ROLLER IN LINE HOCKEY – ARBITRAGE
5/ CONDITION PHYSIQUE
6/ ECHAUFFEMENT – ENTRAINEMENT
7/ MATCH
8/ LOCAUX D’ENTRAINEMENT ET DE MATCH
9/ SUPPORTER
10/ ALCOOL – TABAC – PRODUITS DOPANTS – DROGUES
11/ ENGAGEMENT DE L’ADHERENT AU SEIN DU CLUB

1 – CHARTE DU SPORTIF
Le sport est porteur des valeurs d’effort individuel, du sens du partage, du respect de soi et des autres, dans un cadre réglementaire librement accepté par chacun.

Le respect des règles du jeu est fondamental ; mais l’acceptation de l’éthique sportive dans sa généralité n’en reste pas moins essentiel.

Ainsi, tout sportif, débutant ou champion, s’engage à :

  • se conformer aux règles du jeu,
  • respecter les décisions de l’arbitre,
  • respecter ses adversaires et ses partenaires,
  • refuser toute forme de violence ou de tricherie,
  • être maître de lui en toute circonstance,
  • être loyal dans le sport et dans la vie,
  • être exemplaire, généreux et tolérant.

Retour au menu de l’éthique

2 – INTRODUCTION SUR LE ROLLER IN LINE HOCKEY ET LE CLUB
Le Roller In Line Hockey (R.I.L.H.) est un sport neuf. L’attitude de chacun (joueurs, parents, supporters, équipes, club) peut être déterminant pour l’avenir de cette discipline.

A la base, il faut se remémorer que l’essentiel du sport est la lutte, dans le respect des règles, pour parvenir à un objectif.

L’objectif recherché, vu le niveau du R.I.L.H. en France, et celui du club des Hocklines de Toulouse, est de jouer du mieux possible, en prenant du plaisir soi-mème et en équipe, et à transmettre ce plaisir à l’ensemble des acteurs : adversaires, arbitres, spectateurs. Pour atteindre ce but, il convient à chacun d’apprendre à progresser individuellement, pour permettre au collectif de progresser.

Les Hocklines constituent un club jeune. A défaut ‘ d’en imposer ‘ par le jeu aux joueurs des autres clubs (ce qui en terme sportif est souhaitable mais pas facile), nous nous devons de le faire aux yeux de ceux qui nous regardent par nos conduites individuelles et nos agissements collectifs. Ce sera un objet de fierté pour les membres du club, et en tout cas un moteur de développement de ce sport dans notre ville, notre département, notre région, voire en France.

Le respect de l’ensemble des consignes qui suivent en sera le principal moyen.
Retour au menu de l’éthique

3 – ESPRIT D’EQUIPE
Une des finalités de la pratique sportive en équipe est de créer et consolider les rapports entre les membres de ce groupe. Cela implique donc, avant tout, la considération du coéquipier : apprendre à le connaître, le respecter, l’épauler.
Toutes les initiatives judicieuses qui permettraient de réaliser cet objectif sont les bienvenues : rencontres extra-sportives, repas de groupes, sorties de cohésion, etc.

Cela est vrai au sein de chaque équipe, mais également à l’intérieur du club.
Retour au menu de l’éthique

4 – REGLES DU ROLLER IN LINE HOCKEY – ARBITRAGE
Il n’est pas concevable de pratiquer un jeu sans en connaître les règles. Chacun doit faire l’acquisition du règlement sportif, en prendre connaissance, en retenir au moins l’essentiel. Il convient de se tenir au courant des évolutions et d’en informer ses coéquipiers.

Aucun sport ne peut exister sans arbitre. Pour le R.I.L.H. peu de gens en assurent la fonction. Il convient donc de respecter ces personnes, mais plus encore de venir renforcer leurs rangs. Suivre un stage d’initiation à l’arbitrage est un bon moyen d’acquérir solidement la connaissance des règles du R.I.L.H. (peut être l’occasion ‘ d’attraper la vocation ‘), de comprendre certaines décisions de l’arbitre et de ce fait garantir la sérénité sur le terrain et dans les rangs des supporters.

N’oublions cependant pas que la compétence des arbitres en matière de règlement n’empèche pas l’erreur. Leur position difficile, tant ‘ déontologiquement ‘ que ‘ physiquement ‘ peut les amener à commettre des erreurs d’interprétation ou de jugement. Il nous faut d’avance les accepter et rester serein lorsque nous y sommes confrontés.
Retour au menu de l’éthique

5 – CONDITION PHYSIQUE
Pour permettre à l’équipe de jouer à son meilleur niveau, il convient que chacun soit au mieux de sa forme. Cela concerne aussi bien le joueur débutant que le confirmé, des poussins aux seniors, en passant par les équipes de loisirs et de réserves.

Il y a un minimum d’hygiène de vie à respecter, ne serait-ce que la veille et le jour des entraînements et des matchs :

  • avoir une bonne réserve de sommeil,
  • se plier à une alimentation de circonstance,
  • se mettre en condition physique et s’échauffer.

Retour au menu de l’éthique

6 – ECHAUFFEMENT – ENTRAINEMENT
L’échauffement doit se faire avant de débuter l’entrainement et bien entendu avant les matchs. Pour cela ne jamais utiliser de palets avant d’avoir exécuté les mouvements de préparation nécessaires, et jamais lorsque d’autres joueurs sont encore à l’échauffement. L’entraîneur est seul à décider de la mise en service des palets.

L’entraînement est la base de la progression, de la construction et de la structuration du jeu. Pour cela il faut :

  • venir de façon assidue,
  • être discipliné,
  • obéir aux consignes de l’entraîneur,
  • comprendre le but des exercices. Le tir dans la cage qui conclut souvent un exercice n’en est en général pas la finalité. C’est la parfaite exécution de tout ce qui précède qui est généralement recherchée.

Retour au menu de l’éthique

7 – MATCH
Il convient de respecter les consignes données par l’entraîneur, le coach ou le capitaine selon le cas, avant, pendant, et après le match.

Avant la rencontre

Il faut arriver à l’heure définie, pour permettre un échauffement en équipe, et obtenir un resserrement du collectif.

PENDANT LE MATCH

  • On se doit au respect inconditionnel de l’arbitre :
  • ne jamais discuter ses décisions (seul le capitaine ou ses assistants peuvent demander à se faire préciser le point du règlement ayant amené la décision de l’arbitre),
  • se plier à ses décisions immédiatement,
  • ne pas faire de commentaire sur l’arbitre devant lui, ni à un quelconque endroit du terrain (banc, vestiaires), le seul adversaire est l’équipe que l’on rencontre.
  • Penser à ses coéquipiers dans la construction du jeu, en gardant la maîtrise de soi. Les sursauts d’humeur peuvent déstabiliser le collectif.
  • Respecter l’adversaire.
  • On peut encourager son équipe depuis le banc, en cherchant à la motiver, jamais en dénigrant l’adversaire.

EN FIN DE MATCH

Toujours saluer les adversaires, les arbitres, le public (dans lequel sont compris les supporters des deux équipes).

PENDANT TOUTE LA DUREE DE L’EVENEMENT

Le joueur d’abstiendra de tout commentaire concernant le déroulement du match, le travail de l’équipe ou celui de ses coéquipiers (ils sont du seul ressort de l’entraîneur, du coach ou du capitaine).
Retour au menu de l’éthique

8 – LOCAUX D’ENTRAINEMENT ET DE MATCH
Nous devons toujours respecter les lieux qui sont mis à notre disposition.

VESTIAIRES

Ils doivent être laissés en parfait état après notre passage (y compris quand ils ne l’étaient pas à notre arrivée). Il est de la responsabilité de chacun et du dernier sortant, en particulier, de s’assurer que ses coéquipiers n’ont laissé aucun détritus (scotch, bouteilles, shampoing, etc.).

AIRE D’ENTRAINEMENT OU DE MATCH

Ne pas frapper avec les crosses sur les balustrades pour ne pas les détériorer inutilement.

Ne pas laisser derrière les lices ou sur le banc des joueurs de bouteilles, de crosses ou palettes endommagées, etc.

EMPLACEMENT DES SUPPORTERS

Toujours laisser l’emplacement propre, par savoir vivre tout d’abord et pour la bonne réputation du club, surtout lors des déplacements.
Retour au menu de l’éthique

9 – SUPPORTER

  • Supporter son équipe, celle de son enfant, mais aussi toutes celles des Hocklines : le bon esprit et la cohésion du club en dépendent.
  • Inciter de multiples personnes à venir assister aux différents matchs, mais s’assurer de leur bon comportement comme on doit le faire pour soi-mème.
  • Encourager les équipes du club en cherchant à les motiver dans les bons moments mais aussi et surtout dans les phases difficiles. On devient ainsi le ‘ joueur supplémentaire ‘ celui qui peut peser sur le sort de la rencontre.
  • Pour encourager, on doit mettre en avant les éléments positifs de son club, mais jamais en dénigrant l’adversaire, en le dévalorisant, en l’insultant.
    Exemple :

    • Toulouse, champion (oui)
    • Le reste c’est du bidon (non)
  • Toujours respecter l’arbitre et ses décisions.
  • Toujours respecter les supporters des équipes adverses et s’ils ne sont pas respectables se limiter à les ignorer.
  • Ne pas hésiter à applaudir une belle action de l’adversaire : le sport s’en trouvera grandi et l’ambiance générale n’en sera que plus sereine.
  • Enfin ne pas oublier d’applaudir systématiquement l’équipe adverse en fin de partie, et au moins aussi fort celle des Hocklines quelque soit le résultat si celle-ci s’est comportée vaillamment et loyalement.

Retour au menu de l’éthique

10 – ALCOOL – TABAC – PRODUITS DOPANTS – DROGUES
L’adhérent au club s’engage formellement à :

  • ne pas fumer dans les locaux sportifs,
  • ne pas amener ou consommer de boissons alcoolisées dans les locaux sportifs,
  • ne pas amener, distribuer, consommer de drogues et produits dopants quelques soient les lieux : ils sont l’antithèse de l’éthique du sport.

Retour au menu de l’éthique

11 – ENGAGEMENT DE L’ADHERENT AU SEIN DU CLUB
L’adhérent s’engage à respecter l’ensemble des règles énoncées précédemment. Dans le cas contraire, l’adhérent accepte de se soumettre aux décisions que seraient amenés à prendre les responsables du club dont la mission est de veiller à la mise en pratique desdites règles, complémentaires aux objectifs des Hocklines exposés dans l’article 2 des statuts.

L’adhérent s’engage également à prendre connaissance de ces statuts, et à participer activement à la vie du club.

Retour au menu de l’éthique

Le site officiel